Communiqué du 11 mai

Ce 11 mai 2020 marque la reprise progressive de nos activités, des activités, sous contrôle, qui nécessitent de maintenir les gestes barrières, mesures indispensables face au coronavirus pour le moment.

J’adresse mes remerciements aux professionnel(le)s de la santé, aux soignant(e)s, à la directrice et aux personnels de la maison de retraite qui ont été en première ligne dès le début de cette crise sanitaire. Je remercie également les enseignant(e)s, le personnel communal et celles et ceux, commerçants, producteurs locaux qui ont continué d’assurer leur métier ou leur fonction durant toute cette période de confinement. Je remercie enfin les élus, les membres du CCAS, les bénévoles, les couturières, couturiers, qui ont fait vivre la solidarité au sein de notre commune. Grâce à eux, au cours des 15 prochains jours, nous distribuerons des masques dans les boîtes aux lettres de tous les Cornusiens.

J’ai également une pensée pour celles et ceux qui ont souffert durant cette période de confinement,

celles et ceux qui ont perdu un être cher et qui n’ont pas été en mesure de lui adresser un dernier témoignage d’amour ou de sympathie.

Tout le monde s’accorde pour dire que nous vivons une crise inédite. Cependant, comme pour la majorité de mes collègues maires, j’ai l’impression que sur le terrain nous vivons cette crise, seuls, en pleine responsabilité, avec les seuls moyens dont nous disposons.

Pour autant, avec le personnel communal, les directrices des deux écoles, nous déployons toute notre énergie afin de mettre en place les mesures sanitaires nécessaires à l’ouverture des écoles aux enfants des classes élémentaires. En effet, concernant les classes de maternelles, nous considérons qu’il est difficile de faire respecter à la lettre le protocole sanitaire. C’est la raison pour laquelle, ces dernières resteront fermées jusqu’au 29 mai. Nous assumons, comme depuis le début de la crise, un service minimum pour les enfants de parents exerçant une mission prioritaire (soignants, pompiers, enseignants etc…).

Bonne reprise progressive à vous tous.

 Alain PRIGENT