Communiqué du 01/04/2021

Cornusiennes, Cornusiens, bonjour, 

Pour faire suite aux annonces gouvernementales du 31 mars 2021, nous vous informons que la commune se prépare à accueillir à partir de la semaine prochaine dans les différents services périscolaires les enfants des personnels prioritaires dont la liste est encore en attente de publication. 

Concernant la première semaine d’ores et déjà nous annonçons aux parents des enfants susceptibles d’être accueillis dans nos services que le service restauration ne sera pas en mesure de fonctionner pour les premiers jours, soit pour mardi et mercredi, le temps d’avoir une meilleure visibilité sur le nombre d’enfants concernés. En conséquence, les parents des enfants accueillis devront fournir le repas pour leurs enfants sur ces deux journées. 

Dès que possible nous vous tiendrons informés de l’évolution de cette organisation. 

Pour rappel tout rassemblement de plus de 6 personnes et la consommation d’alcool sur la voie publique sont interdits. 

Nous vous remercions pour le respect de ces nouvelles mesures. 

Alain PRIGENT, Maire

Mise à jour au 2 avril 2021 :

L’accueil prioritaire est mis en place sur la commune comme suit :

Les enfants dits prioritaires seront pris en charge par les enseignants à 8 h 20 comme habituellement.

Pour le temps méridien, les repas devront être apportés par les familles. Le service de restauration municipal sera fermé mardi et mercredi.

La garderie et l’accueil de loisirs du mercredi seront ouverts aux heures et lieux habituels

Merci aux familles de s’inscrire à l’adresse suivante avec justificatif si possible :

enfance.alsh@gmail.com

Les professionnels indispensables à la gestion de l’épidémie pour lesquels une solution d’accueil doit être proposée :

-Tous les personnels des établissements de santé ;

-Les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes ;

-Tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers), ainsi que les préparateurs en pharmacie ainsi que les ambulanciers;

-Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;

-Tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ; services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; Services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ;

-Tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;

-Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil.

-Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie, surveillant de la pénitentiaire)

Le Préfet de département est chargé d’identifier et de prioriser les besoins d’autres personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire et à la vie de la Nation. Il transmet au recteur d’académie la liste des enfants concernés avec leurs adresses de scolarisation habituelle. En fonction des capacités d’accueil, le recteur informe le Préfet du nombre d’enfants qui peuvent être accueillis dans le des consignes de sécurité ainsi que les lieux d’accueil.

(source AMF35)